jeudi 7 décembre 2017

Gary Cook, tome 1 : le pont des oubliés - Romain Quirot et Antoine Jaunin

"Si tu ne sais pas pourquoi tu te bats, tu n’as aucune chance de gagner."


Auteur : Romain Quirot et Antoine Jaunin
Édition : Nathan
Genre : SF jeunesse
Sortie : 2017
Nombre de pages : 393

Synopsis : "Dans un monde recouvert par les flots, une seule chance de survie : embarquer à bord de gigantesques navettes spatiales.
Gary Cook a grandi sous le pont des Oubliés, l'un des derniers refuges sur cette Terre condamnée. À quinze ans, il passe le plus clair de son temps avec Max et Elliot à bord du Neptune, leur modeste bateau de pêche. Les trois amis rêvent de prises fabuleuses et d'aventure.
Autour d'eux pourtant, le monde touche à sa fin. Chaque année, d'immenses navettes surgissent de la mer pour fuir dans l'espace. Des navettes auxquelles les Oubliés n'ont pas accès - jusqu'au jour où Gary apprend que, pour la première fois, l'équipage vainqueur de la terrible course fantôme gagnera sa place à bord du Deucalion VII.
S'ils veulent faire partie du voyage, Gary, Elliot et Max vont devoir prendre tous les risques.."


Ma lecture :

Je remercie une nouvelle fois les éditions Nathan pour l'envoi de ce livre qui me faisait très envie depuis sa sortie. Avant de publier cette chronique, je tenais à remercier les deux auteurs, que j'ai pu rencontrer au salon du livre de Montreuil, pour leur accueil et leur disponibilité à l'échange ! Ce livre a été une excellente lecture, et je suis impatiente de découvrir la suite !

Dans cette histoire, nous allons suivre Gary, un jeune homme qui vit sur le pont des oubliés, qui, comme son nom l'indique, est un endroit où toutes les personnes oubliées de la société y vivent, que je traduirais comme étant la classe sociale inférieure.
Dans cette univers, les personnages doivent faire face à une sorte de montée des eaux qui gomme progressivement tout sur son passage.
Rapidement, on comprend donc que, pour survivre, notre "héros" devra monter à bord de la prochaine navette spatiale, pour quitter cette terre, vouée à disparaître.

J'ai beaucoup aimé l'univers dans lequel notre héros va progresser. Tout au long de notre lecture, on ressent l'ambiance pesante de la "fin du monde", la volonté de s'en sortir pour certains, et le fatalisme de la situation pour d'autres. Bien que la première partie du livre soit lente, les auteurs prennent le temps de poser cet univers, afin que le lecteur puisse se le représenter et s'en imprégner totalement.

J'ai beaucoup aimé l'originalité et la créativité de certains passages de ce livre comme la fameuse boisson, le Luminor que je vous laisse découvrir, ou encore, Météor, le petit poisson pour qui j'ai eu un coup de cœur (Où peut-on acheter le même ??)

Progressivement, l'intrigue se met en place, on découvre des personnages attachants et qui ont su me surprendre, comme Herman et Dean. A contrario, j'ai eu du mal avec Gary pendant une bonne partie du livre, que j'ai trouvé trop en retrait, dans la peur permanente des autres, et qui ne s'assume pas assez.

La deuxième partie du livre BAM complètement, et la lecture était absolument dingue ! De l'action, des rebondissements, du stress, beaucoup de stress (notamment avec des passages dans l'eau liés à ma phobie des gros mammifères marins Brrrrrr).

La plume des auteurs est totalement immersives, les décors sont apparus progressivement dans mon imagination, j'ai clairement vécu l'aventure avec les protagonistes.

Concrètement, il me faut la suite ! La fin est absolument dingue, et je meure d'envie de découvrir la suite des aventures de Gary ! Je suis aussi très impatiente de retrouver Météor, et j'ai tout simplement envie d'être encore surprise, car cet univers recèlent encore de secrets, j'en suis sûre !

↠ Une aventure haletante ↞

mercredi 6 décembre 2017

Gardiens des cités perdues, tome 1 - Shannon Messenger

"La magie, c'est un concept stupide inventé par les humains pour essayer d'expliquer des phénomènes qu'ils ne comprennent pas"


Auteur : Shannon Messenger
Édition : Lumen
Genre : Fantasy jeunesse
Sortie : 2014
Nombre de pages : 510

Synopsis : "Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à voix haute. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’Histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde. Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ?"


Ma lecture

Mais pourquoi ai-je attendu tant de temps avant de lire cette petite pépite ? A l'heure où je vous écris, je  rentre du SLPJ de Montreuil et j'ai pu rencontrer l'auteure de cette merveilleuse histoire et … j'en ai profité pour acheté le tome 2, il me tarde de me plonger dedans pour  poursuivre les aventures avec nos protagonistes. Bref, je vous raconte mon COUP DE CŒUR ?

Dans cette histoire, nous allons rencontrer Sophie, qui vit dans notre monde comme n'importe quelle jeune fille de son âge, à un détail près : elle entend les pensées de tout le monde qui l'entoure, et ce, depuis un accident dans sa petite enfance.
Elle s'est toujours senti plus ou moins différente, et cela se justifie finalement par le fait qu'elle appartient à un autre monde, parallèle du notre.

Nous allons donc plonger avec elle, au cœur de ce nouveau monde que j'ai juste adoré découvrir ! Les pages se tournaient toute seule tellement j'étais fascinée et désireuse d'en apprendre davantage ! Sophie va donc intégrer une université de magie et oh lala qu'est ce que j'ai kiffé !

Cette ambiance de magie m'a juste terriblement plu, et j'ai eu un petit crush pour les personnages, pour les cours de magies, pour l'univers que l'auteure nous a dépeint dans son histoire. J'ai eu la sensation de plonger dans une saga à la Harry Potter, et pourtant, il n'y a pas de copier coller, l'univers est bien unique, l'intrigue est totalement différente, mais j'ai retrouvé ce cocooning que la saga Harry Potter me procure à chaque lecture !

Ce premier tome nous révèle une intrigue particulièrement bien ficelée avec des rebondissements, du suspens, des sauts à travers les différents mondes, des méchants, des complots. On apprend à découvrir Sophie et touts les fabuleux pouvoirs qui la compose.

Au-delà de Sophie, tous les autres personnages sont tellement uniques et travaillés, et je suis tellement impatiente de les retrouver ! La dimension autours de l'adoption m'a énormément plu aussi, car Sophie perd sa famille en changeant de monde du jour au lendemain, et doit  vivre sa nouvelle vie avec ce déchirement que l'on ressent tout au long de l'histoire.

Globalement, je n'ai pas envie de m'étaler davantage sur cette histoire, car il n'y a rien de plus à savoir pour se lancer ! Il faut y aller les yeux fermés, et se laisser surprendre au fil des pages ! Pour les amoureux des écoles de magies, des intrigues haletantes et originales, des créatures en tout genre et surtout, d'une plume incroyablement addictive, Gardiens des cités perdues est fait pour VOUS !


↠ Un énorme coup de cœur ! ↞

mardi 5 décembre 2017

It's about Love - Steven Camden

"Les murs, ça marche dans les deux sens. Ce qui vous protège peut aussi vous séparer."




Auteur : Steven Camden
Édition : Fleurus
Genre : Contemporain jeunesse
Sortie : 2017
Nombre de pages : 477

Synopsis "Il s’appelle Luke. Elle c’est Leia. Comme dans Star Wars.
Ils sont fait l'un pour l'autre. Sauf que c'est pas un film. C'est la vraie vie.
"It’s about love" parle de fierté, de vengeance, de la famille… et d'amour.
Car à la fin, tout se résume à l'amour."



Ma lecture :

Je remercie les éditions Fleurus qui m'ont envoyé ce romain. Un jeunesse contemporain ? Oui, vous aurez sans doute pensé que ce n'est pas mon genre de prédilection à la base, mais j'ai été directement attiré par la couverture et le résumé, intriguant et mystérieux à la fois.
It's about love a été pour moi une très jolie lecture.

Dans cette histoire, nous allons suivre principalement un jeune homme habitant les quartiers populaires, Luke, mystérieux et renfermé, qui fait sa rentrée dans un lycée et qui y intègre la classe Cinéma. Il va y rencontrer Léia, une jeune fille habitant les beaux quartiers. Leurs modes de vies sont diamétralement opposés mais une passion va les rassembler : Le cinéma.

Vous devez le savoir, les romances, ça n'est pas pour moi. Pourtant, dès le début de ce livre, on pressent une future romance chez nos deux protagonistes, et cela ne m'a absolument pas dérangé.

Dès le départ, on constate que Luke traîne un passif assez douloureux, mais rien ne nous ai expliqué clairement. Au fil des pages, les pièces du puzzle s'assemblent, et on y découvre un garçon fracassé par la vie, qui manque totalement de confiance et de reconnaissance.
J'ai ressenti de la méfiance chez ce jeune homme, vis-à-vis de tout ce qui l'entoure, mais aussi et surtout de la colère. Beaucoup de colère, et j'avais toujours envie d'en apprendre plus à son sujet, pour tenter de le connaître davantage et de le comprendre. C'est un jeune homme mal dans sa peau, qui ne se sent pas à sa place chez lui, et qui vit au cœur d'une situation familiale plutôt complexe. Luke est un garçon qui m'a vraiment touché, qui est pleins de revendications mais qui est surtout totalement incompris par sa famille.

Et puis à coté de lui, on découvre Léia, qui est une jeune fille pétillante et brillante. J'ai adoré la complémentarité de ces deux personnages, à l'image de deux aimants qui s'attirent, comme le jour et la nuit, le soleil et la lune ou le bien et le mal.

Au-delà de la romance qui s'installe progressivement, j'ai beaucoup aimé la dynamique autours du cinéma. Luke et Léia vont écrire un scénario ensemble, qui va rythmer les pages de l'histoire, et où chacun va essayer de mettre un peu de sa vie dans la création et l'élaboration de cette histoire fictive. J'ai trouvé cela très touchant de se rendre compte à quel point une passion peut être un échappatoire pour la personne. Plus qu'un échappatoire, cette passion pour l'écriture, et plus particulièrement pour le cinéma, semble être une véritable thérapie pour Luke, et cette dimension m'a complètement embarquée.

Concrètement, cette lecture à été très agréable. J'ai trouvé les protagonistes très intéressants, complémentaires et touchants. Il s'agit à mon sens, plus que d'une simple romance, d'une véritable thérapie pour notre personnage principal, qui reprend goût à la vie, qui s'autorise à faire ce qui est bon pour lui mais aussi et surtout qui accepte l'idée d'aimer et d'être aimer en retours.

↠ Une lecture très touchante ↞