jeudi 7 décembre 2017

Gary Cook, tome 1 : le pont des oubliés - Romain Quirot et Antoine Jaunin



Auteur : Romain Quirot et Antoine Jaunin
Édition : Nathan
Genre : SF jeunesse
Sortie : 2017
Nombre de pages : 393

Synopsis : "Dans un monde recouvert par les flots, une seule chance de survie : embarquer à bord de gigantesques navettes spatiales.
Gary Cook a grandi sous le pont des Oubliés, l'un des derniers refuges sur cette Terre condamnée. À quinze ans, il passe le plus clair de son temps avec Max et Elliot à bord du Neptune, leur modeste bateau de pêche. Les trois amis rêvent de prises fabuleuses et d'aventure.
Autour d'eux pourtant, le monde touche à sa fin. Chaque année, d'immenses navettes surgissent de la mer pour fuir dans l'espace. Des navettes auxquelles les Oubliés n'ont pas accès - jusqu'au jour où Gary apprend que, pour la première fois, l'équipage vainqueur de la terrible course fantôme gagnera sa place à bord du Deucalion VII.
S'ils veulent faire partie du voyage, Gary, Elliot et Max vont devoir prendre tous les risques.."


Ma lecture :

Je remercie une nouvelle fois les éditions Nathan pour l'envoi de ce livre qui me faisait très envie depuis sa sortie. Avant de publier cette chronique, je tenais à remercier les deux auteurs, que j'ai pu rencontrer au salon du livre de Montreuil, pour leur accueil et leur disponibilité à l'échange ! Ce livre a été une excellente lecture, et je suis impatiente de découvrir la suite !

Dans cette histoire, nous allons suivre Gary, un jeune homme qui vit sur le pont des oubliés, qui, comme son nom l'indique, est un endroit où toutes les personnes oubliées de la société y vivent, que je traduirais comme étant la classe sociale inférieure.
Dans cette univers, les personnages doivent faire face à une sorte de montée des eaux qui gomme progressivement tout sur son passage.
Rapidement, on comprend donc que, pour survivre, notre "héros" devra monter à bord de la prochaine navette spatiale, pour quitter cette terre, vouée à disparaître.

J'ai beaucoup aimé l'univers dans lequel notre héros va progresser. Tout au long de notre lecture, on ressent l'ambiance pesante de la "fin du monde", la volonté de s'en sortir pour certains, et le fatalisme de la situation pour d'autres. Bien que la première partie du livre soit lente, les auteurs prennent le temps de poser cet univers, afin que le lecteur puisse se le représenter et s'en imprégner totalement.

J'ai beaucoup aimé l'originalité et la créativité de certains passages de ce livre comme la fameuse boisson, le Luminor que je vous laisse découvrir, ou encore, Météor, le petit poisson pour qui j'ai eu un coup de cœur (Où peut-on acheter le même ??)

Progressivement, l'intrigue se met en place, on découvre des personnages attachants et qui ont su me surprendre, comme Herman et Dean. A contrario, j'ai eu du mal avec Gary pendant une bonne partie du livre, que j'ai trouvé trop en retrait, dans la peur permanente des autres, et qui ne s'assume pas assez.

La deuxième partie du livre BAM complètement, et la lecture était absolument dingue ! De l'action, des rebondissements, du stress, beaucoup de stress (notamment avec des passages dans l'eau liés à ma phobie des gros mammifères marins Brrrrrr).

La plume des auteurs est totalement immersives, les décors sont apparus progressivement dans mon imagination, j'ai clairement vécu l'aventure avec les protagonistes.

Concrètement, il me faut la suite ! La fin est absolument dingue, et je meure d'envie de découvrir la suite des aventures de Gary ! Je suis aussi très impatiente de retrouver Météor, et j'ai tout simplement envie d'être encore surprise, car cet univers recèlent encore de secrets, j'en suis sûre !

↠ Une aventure haletante ↞

mercredi 6 décembre 2017

Gardiens des cités perdues, tome 1 - Shannon Messenger

"La magie, c'est un concept stupide inventé par les humains pour essayer d'expliquer des phénomènes qu'ils ne comprennent pas"


Auteur : Shannon Messenger
Édition : Lumen
Genre : Fantasy jeunesse
Sortie : 2014
Nombre de pages : 510

Synopsis : "Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à voix haute. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’Histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde. Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ?"


Ma lecture

Mais pourquoi ai-je attendu tant de temps avant de lire cette petite pépite ? A l'heure où je vous écris, je  rentre du SLPJ de Montreuil et j'ai pu rencontrer l'auteure de cette merveilleuse histoire et … j'en ai profité pour acheté le tome 2, il me tarde de me plonger dedans pour  poursuivre les aventures avec nos protagonistes. Bref, je vous raconte mon COUP DE CŒUR ?

Dans cette histoire, nous allons rencontrer Sophie, qui vit dans notre monde comme n'importe quelle jeune fille de son âge, à un détail près : elle entend les pensées de tout le monde qui l'entoure, et ce, depuis un accident dans sa petite enfance.
Elle s'est toujours senti plus ou moins différente, et cela se justifie finalement par le fait qu'elle appartient à un autre monde, parallèle du notre.

Nous allons donc plonger avec elle, au cœur de ce nouveau monde que j'ai juste adoré découvrir ! Les pages se tournaient toute seule tellement j'étais fascinée et désireuse d'en apprendre davantage ! Sophie va donc intégrer une université de magie et oh lala qu'est ce que j'ai kiffé !

Cette ambiance de magie m'a juste terriblement plu, et j'ai eu un petit crush pour les personnages, pour les cours de magies, pour l'univers que l'auteure nous a dépeint dans son histoire. J'ai eu la sensation de plonger dans une saga à la Harry Potter, et pourtant, il n'y a pas de copier coller, l'univers est bien unique, l'intrigue est totalement différente, mais j'ai retrouvé ce cocooning que la saga Harry Potter me procure à chaque lecture !

Ce premier tome nous révèle une intrigue particulièrement bien ficelée avec des rebondissements, du suspens, des sauts à travers les différents mondes, des méchants, des complots. On apprend à découvrir Sophie et touts les fabuleux pouvoirs qui la compose.

Au-delà de Sophie, tous les autres personnages sont tellement uniques et travaillés, et je suis tellement impatiente de les retrouver ! La dimension autours de l'adoption m'a énormément plu aussi, car Sophie perd sa famille en changeant de monde du jour au lendemain, et doit  vivre sa nouvelle vie avec ce déchirement que l'on ressent tout au long de l'histoire.

Globalement, je n'ai pas envie de m'étaler davantage sur cette histoire, car il n'y a rien de plus à savoir pour se lancer ! Il faut y aller les yeux fermés, et se laisser surprendre au fil des pages ! Pour les amoureux des écoles de magies, des intrigues haletantes et originales, des créatures en tout genre et surtout, d'une plume incroyablement addictive, Gardiens des cités perdues est fait pour VOUS !


↠ Un énorme coup de cœur ! ↞

mardi 5 décembre 2017

It's about Love - Steven Camden

"Les murs, ça marche dans les deux sens. Ce qui vous protège peut aussi vous séparer."




Auteur : Steven Camden
Édition : Fleurus
Genre : Contemporain jeunesse
Sortie : 2017
Nombre de pages : 477

Synopsis "Il s’appelle Luke. Elle c’est Leia. Comme dans Star Wars.
Ils sont fait l'un pour l'autre. Sauf que c'est pas un film. C'est la vraie vie.
"It’s about love" parle de fierté, de vengeance, de la famille… et d'amour.
Car à la fin, tout se résume à l'amour."



Ma lecture :

Je remercie les éditions Fleurus qui m'ont envoyé ce romain. Un jeunesse contemporain ? Oui, vous aurez sans doute pensé que ce n'est pas mon genre de prédilection à la base, mais j'ai été directement attiré par la couverture et le résumé, intriguant et mystérieux à la fois.
It's about love a été pour moi une très jolie lecture.

Dans cette histoire, nous allons suivre principalement un jeune homme habitant les quartiers populaires, Luke, mystérieux et renfermé, qui fait sa rentrée dans un lycée et qui y intègre la classe Cinéma. Il va y rencontrer Léia, une jeune fille habitant les beaux quartiers. Leurs modes de vies sont diamétralement opposés mais une passion va les rassembler : Le cinéma.

Vous devez le savoir, les romances, ça n'est pas pour moi. Pourtant, dès le début de ce livre, on pressent une future romance chez nos deux protagonistes, et cela ne m'a absolument pas dérangé.

Dès le départ, on constate que Luke traîne un passif assez douloureux, mais rien ne nous ai expliqué clairement. Au fil des pages, les pièces du puzzle s'assemblent, et on y découvre un garçon fracassé par la vie, qui manque totalement de confiance et de reconnaissance.
J'ai ressenti de la méfiance chez ce jeune homme, vis-à-vis de tout ce qui l'entoure, mais aussi et surtout de la colère. Beaucoup de colère, et j'avais toujours envie d'en apprendre plus à son sujet, pour tenter de le connaître davantage et de le comprendre. C'est un jeune homme mal dans sa peau, qui ne se sent pas à sa place chez lui, et qui vit au cœur d'une situation familiale plutôt complexe. Luke est un garçon qui m'a vraiment touché, qui est pleins de revendications mais qui est surtout totalement incompris par sa famille.

Et puis à coté de lui, on découvre Léia, qui est une jeune fille pétillante et brillante. J'ai adoré la complémentarité de ces deux personnages, à l'image de deux aimants qui s'attirent, comme le jour et la nuit, le soleil et la lune ou le bien et le mal.

Au-delà de la romance qui s'installe progressivement, j'ai beaucoup aimé la dynamique autours du cinéma. Luke et Léia vont écrire un scénario ensemble, qui va rythmer les pages de l'histoire, et où chacun va essayer de mettre un peu de sa vie dans la création et l'élaboration de cette histoire fictive. J'ai trouvé cela très touchant de se rendre compte à quel point une passion peut être un échappatoire pour la personne. Plus qu'un échappatoire, cette passion pour l'écriture, et plus particulièrement pour le cinéma, semble être une véritable thérapie pour Luke, et cette dimension m'a complètement embarquée.

Concrètement, cette lecture à été très agréable. J'ai trouvé les protagonistes très intéressants, complémentaires et touchants. Il s'agit à mon sens, plus que d'une simple romance, d'une véritable thérapie pour notre personnage principal, qui reprend goût à la vie, qui s'autorise à faire ce qui est bon pour lui mais aussi et surtout qui accepte l'idée d'aimer et d'être aimer en retours.

↠ Une lecture très touchante ↞

mardi 21 novembre 2017

Heartless - Marissa Meyer

"Qu'on lui coupe la tête !"


Auteur : Marissa Meyer
Édition : Pocket Jeunesse
Genre : Fantasy, jeunesse
Sortie : 2017
Nombre de pages : 608

Synopsis : "Vous êtes vous déjà demandé qui était la Reine de Coeur avant Alice aux pays des merveilles ?
La Reine de Coeur n’a pas toujours été la terrible souveraine d’Alice au pays des merveilles. Avant d’être couronnée, elle s’appelait Catherine et rêvait de devenir la plus grande pâtissière du royaume. Mais le sort a décidé de lui jouer un vilain tour : le Roi de Coeur veut absolument l’épouser et les parents de Catherine, très ambitieux, placent de gros espoirs en cette union.
Catherine, elle, veut vivre librement et aimer celui qui fait battre son coeur : Badin, le bouffon du Roi.
Malheureusement au pays des merveilles, où s’entrechoquent magie, folie et monstres, les contes n’ont pas tous une fin heureuse…"


Ma lecture

Je suis tellement impatiente de vous parler de ce livre dont je viens à l'instant de lire la toute dernière ligne ! Je remercie chaleureusement Lecteur_com pour l'envoi de ce livre qui me faisait très envie depuis sa sortie. Cet ouvrage a fait l'objet de nombreuses critiques positives, mais également négatives, et j'étais impatiente de pouvoir me faire mon propre avis ! A l'heure où je vous écris cette chronique, j'ignore encore s'il s'agit d'un coup de cœur, mais s'il devait s'avérer que non, alors on n'en sera pas passé loin !!

Dans cette histoire, nous allons donc découvrir Catherine, promise au roi de cœur, fille d'un couple de marquis mais qui n'aspire pourtant qu'a une chose : Devenir la plus grande pâtissière du royaume de Cœur. Royaume de cœur, ce nom vous est sans doute familier, car oui, ce livre est en effet une réécriture du conte d'Alice au pays des merveilles, et Catherine n'est autre que la méchante future reine de Cœur. Nous allons donc suivre ce personnage tout au long du récit afin de comprendre comment cette jeune fille passionnée, bienveillante, douce et attentionnée a pu devenir l'effroyable Reine de cœur.

Je vous avoue que je ne sais pas très bien par où commencer, car ce livre est pour moi une petite bombe, et j'ai globalement tout aimé ! Etant fan de l'univers Disney et des contes en tout genre, j'ai été très heureuse, dès les premières pages du livres, de plonger dans cet univers du royaume de cœur.

Marissa Mayer réussi, à mon sens, un exploit au niveau de la construction de son univers, qu'elle a travaillé et créé minutieusement, tout en conservant les bases du conte, avec de nombreuses petites piqûres de rappel qui m'ont fait sourire tout au long de ma lecture !

Durant la première partie du livre, nous allons donc suivre Catherine qui se bat pour son rêve, voué à l'échec du fait de sa position dans la société. Elle refuse par-dessus tout d'accepter ce mariage avec le roi, d'autant que son cœur appartient désormais au bouffon du roi ! Nous allons assister à son impuissance face à ces événements, à la dureté de ces parents, et à cet amour impossible.

J'ai adoré retrouver les fameux personnages du conte tel que le chapelier fou, le chat du cheshire, le lapin et sa montre à gousset et tant d'autres encore ! Des sentiments forts m'ont unis aux personnages durant ce livre, et mon coup de cœur va notamment à Badin, le bouffon du roi, qui est bourré d'originalité sans jamais tomber dans le cliché ! Catherine m'a également beaucoup touché même si elle a pu m'agacer à de nombreuses reprises, trop soumise face à ses parents à mon sens.

Cette histoire m'a tenu en haleine jusqu'à la dernière ligne. On devine facilement et rapidement que Catherine a du subir quelque chose d'épouvantable pour devenir La reine de cœur abominable que nous connaissons tous.

Ce livre a été une très belle aventure. Une histoire avec un univers passionnant, des personnages tellement attachants, et une plume qui invite au voyage ! Si vous aimez les réécritures de contes, que vous avez envie de rencontrer des personnages complètement loufoques, que vous êtes accro à la sucrerie et que le passé de la Reine de cœur vous intéresse, ce livre devrait incontestablement vous plaire !
J'arrive à la fin de cette chronique, et je dois me rendre à l'évidence : Ce livre est un coup de cœur !


↠ Coup de cœur ↞

dimanche 5 novembre 2017

Le choix d'Horace - Hélène Louise

"Chute. Arrêt brutal, lumière vive, nausée, remontée rapide, si rapide, trop rapide, jaune, orange, rouge, odeur âpre, amère, de médicament, des formes en halo, un bruit insistant, non pas un bruit, un son.
Une voix."


Auteur : Hélène Louise
Édition : Editions de la Chimère
Genre : Nouvelle, jeunesse
Sortie ebook : 2016
Sortie papier : 2017
Nombre de pages : 150

Synopsis "Horace aura vingt-et-un ans dans quelques jours. Enfin majeur, il va pouvoir quitter l'orphelinat de Fougères où il a vécu depuis sa naissance, en compagnie d'autres enfants métis, soumis comme lui à la charité des Résidents.
Les Résidents, ces Intelligences Artificielles qui partagent le quotidien des humains depuis le soulèvement de 1951, soit depuis plus d'un siècle et demi, assurent l'entretien et l'éducation de ces enfants nés d'unions illicites en échange de la réquisition régulière de leurs corps, seul moyen pour eux d'accéder à une forme vivante.
Horace est né de parents de deux races différentes et son physique inhabituel, ni félide ni nocto, le condamne au statut de basse caste. Et s'il va enfin échapper aux mains des Résidents en gagnant sa majorité, il devra également trouver moyen d'assurer sa subsistance dans ce monde qui réprouve sa naissance et son existence même…"


Ma lecture :

Avant de vous donner mon avis sur cette petite lecture, je tiens à remercier chaleureusement Hélène Louise, pour l'envoi de son livre, dans un petit colis contenant pleins de jolies surprises. Lorsqu'elle m'a proposé ce partenariat, j'ai tout de suite adoré la couverture, et j'avoue avoir été intrigué par le résumé.
Malgré un début complexe, ce fut une bonne lecture !

Dans cette nouvelle, nous allons donc suivre Horace, qui vit dans un monde où les enfants nés de liaisons illicites doivent "louer" leur corps quasiment chaque jours aux résidents, plus communément appelés "intelligences artificielles".

Je ne vais pas me lancer dans une explication de toutes les races et catégories de personnes qui peuplent cette histoire, car ce serait trop long et complexe, mais vous avez à disposition un glossaire au début de la lecture, vous permettant de vous y référer et qui a été pour moi indispensable, car c'est en effet ce que j'ai trouvé très complexe au début de ma lecture.

Le contexte historique est expliqué au début de l'ouvrage mais j'ai eu beaucoup de mal avec la plume au départ, ainsi que les termes employés, trop lourds à digérer pour moi. Ce livre ne faisant que 150 pages, je m'attendais à être rapidement plongée au cœur d'une intrigue captivante sans perte de temps, et j'avoue avoir eu peur au début de ce livre, car les premières pages ont été difficiles à lire. 

Mais heureusement, passé les premiers chapitres, on commence à comprendre le fonctionnement de cette société, et j'ai pu commencer à découvrir les personnages et à m'y attacher, lorsque l'on comprend ce qu'ils vivent depuis leur plus jeune âge. Cette histoire est une dystopie, où l'on y découvre un monde où le racisme semble normal, où les conditions de vie dépendent de la race de nos parents et de l'image que l'on renvoie, et cette dimension m'a vraiment plu !

J'ai réussi à m'attacher aux deux personnages durant ma lecture, malgré la courte durée de l'histoire. Au fil des pages, on découvre une belle relation entre deux personnages. Une relation d'amitié, d'amour, où l'un peut améliorer le futur de l'autre, et j'ai d'ailleurs trouvé cette fin très touchante.

Concrètement, j'ai beaucoup apprécié cette nouvelle, que j'ai trouvé très touchante bien que dérangeante parfois, et qui fait réfléchir sur de nombreux sujets et thèmes dans notre société actuelle. C'est une lecture très rapide, mais l'auteure à tout de même réussi son challenge : Je me suis attachée aux personnages ce qui est un point essentiel pour moi durant mes lectures. Attention toutefois, ce n'est pas une lecture détente, et la compréhension de l'histoire nécessite que vos neurones soient branchés !


↠ Une dystopie dérangeante mais touchante ↞

dimanche 29 octobre 2017

Faralonn, tome 3 : Nilrem - Fabien Saint Val

"Nous ne devrions pas avoir à choisir entre la Lumière et les ténèbres, Drarion. Ils font partie de nous, ils sont les fondements même de l'univers"


Auteur : Fabien Saint Val
Édition : H.Tag éditions
Genre : Fantasy/ fantastique jeunesse
Sortie : 2017
Nombre de pages : 327

Synopsis : "Les membres de l'Elite sont revenus de leur quête avec un premier fragment du coeur d'Habask mais il leur reste trois autres fragments à retrouver s'ils veulent sauver l'avenir des mondes. Cette première victoire est loin d'être synonyme de paix car Lord Wallamzen et ses acolytes vont s'acharner à leur faire vivre un véritable cauchemar. Léa, qui a atteint l'âge requis, devra faire son choix d'allégeance. Par ailleurs, sa détermination à retrouver le gardien de la tour de l'Est la séparera de l'Elite. Renoncera- t-elle pour autant à son but ultime ? De son côté, Drarion, sous le contrôle de l'Ether, commettra l'irréparable. Alors que les masques tombent, à qui les jeunes héros pourront-ils encore se fier ? " La Lumière dans les ténèbres, où se trouve le réel équilibre ? "

Ma lecture :

Je vous retrouve aujourd'hui pour vous donner mon avis sur le 3ème tome de la saga Faralonn. Je remercie la maison d'édition H.Tag ainsi que Fabien Saint Val pour l'envoie de ce livre, ainsi que pour la petite dédicace au début du roman ! Si, j'avais globalement apprécié ma lecture des tomes précédents, malgré les petits détails qui pouvaient me déranger (Chronique du tome 1 ici, et pour le tome 2 c'est par ici), j'ai carrément adoré ce troisième tome, et il me tarde déjà de découvrir la suite des aventures de Léa et Drarion ! (Si vous voulez éviter tout spoil dans le cas où vous n'avez pas lu cette saga, je vous renvoie à la conclusion à la fin de cette chronique)

Dans ce troisième tome, nous suivons donc la suite des aventures de Léa et Drarion, à la recherche des fragments du Cœur d'Habask, dans le but de sauver l'équilibre des mondes.

En commençant ce livre, j'avoue avoir eu un peu de mal à m'y retrouver, ayant lu le tome 2 il y a un petit moment. C'est ce qui peut en effet poser problème au genre littéraire fantasy lorsqu'il y a de nombreux personnages, des noms de lieux à mémoriser, et des créatures aux noms complètement loufoques !
En général, j'apprécie un bref rappel en début d'histoire, permettant de se remémorer les tomes précédents, mais l'auteur a quand même prévu pour ses lecteurs un lexique avec tous les noms des personnages, pour rafraîchir les mémoires.

Puis, rapidement, je me suis replongée dans l'univers de Faralonn, et qu'est ce que j'ai apprécié retrouver cet univers et les personnages qui le compose ! Comme je le disais précédemment, il s'agit sincèrement de mon tome préféré, et de très loin ! J'ai trouvé énormément d'action dans ce roman, et toujours plus de bouleversements !
La quête de Léa et Drarion commence vraiment à s'étoffer, et on entre réellement et pleinement au cœur de l'histoire. Beaucoup de révélations, notamment sur les personnages, arrivent progressivement au cour de la lecture, et on découvre de nombreuses trahisons et des complots qui rendent l'aventure et l'intrigue d'autant plus passionnantes !

J'ai beaucoup aimé la dimension autour des ténèbres et de la lumière, et du choix de Léa, bien que son personnage m'ai souvent agacé. Certes, Léa et Drarion grandissent, mais ils deviennent aussi plus têtes brulées et leur comportement vis-à-vis du reste de l'Elite m'a parfois dérangé. Toutefois, j'ai adoré découvrir plus personnellement les personnages, notamment Gabriel, qui est l'un de mes personnage coup de cœur de ce tome !

En conclusion, Je ne vous en dirai pas plus par peur de vous spoiler, mais de nombreuses choses se passent dans ce tome, et je n'ai trouvé aucun temps mort ! L'intrigue autours de Nilrem m'a beaucoup plu et surprise, j'ai hâte d'en apprendre davantage !! Il y a de l'action, une intrigue qui m'a captivée du début à la fin, des personnages hyper attachants que l'on apprend à découvrir au fil des tomes et ce troisième me conforte dans le fait que j'ai vraiment bien fait de commencer cette saga !


↠ Un troisième tome Fantastique ! ↞

vendredi 27 octobre 2017

Fairy Oak : Le secret des jumelles - Elisabetta Gnone

"L'extraordinaire aventure de deux sœurs dont l'amour est plus fort que n'importe quel pouvoir"



Auteur : Elisabetta Gnone
Édition : Kennes
Genre : jeunesse fantasy
Sortie : 2015
Nombre de pages : 344

Synopsis "À Fairy Oak, depuis plus de mille ans, quand sonne minuit, de minuscules fées lumineuses racontent des histoires de petits enfants à des sorcières attentives. Insolite, n'est-ce pas ?! Chacun sait en effet que les fées et les sorcières ne s'entendent pas très bien et que ces dernières n'aiment pas du tout les enfants. Mais nous sommes dans la Vallée de Verte-Plaine, dans le village de Fairy Oak, et ici, les choses ne se passent pas comme ailleurs…"


Ma lecture :

Je remercie les éditions Kennes pour l'envoi de ce livre que j'avais très envie de lire pendant cette saison automnale !! J'ai été ravie de constater à la réception que l'objet livre était encore plus joli que ce à quoi je m'attendais ! Un petit format hard back, bourré de belles illustrations ! Je vous préviens déjà, on a frôlé le coup de cœur !

Dans cette histoire, nous découvrons un royaume paisible où cohabitent les "magiques" et les "non-magiques" en parfaite harmonie. J'ai adoré la manière dont l'histoire démarre où l'on arrive au cœur d'un univers tellement adorable et pleins de douceur.
Toute l'histoire va nous être compté par une petite fée, comme il en existe des dizaines dans ce royaume. Cette dernière n'est autre que la nourrice de 2 petites jumelles, Vanilla et Pervinca, que nous allons suivre tout au long du roman.

Ce qui m'a énormément plu dans cette histoire, c'est clairement l'ambiance magique, une sorte de croisement entre Harry Potter, et la contrée paisible du hobbit, avec un zeste de féérie en plus, adaptée pour un public plus jeune.

Dans ce premier tome de la saga, l'auteure prend surtout le temps de nous faire découvrir ce joli royaume et le petit peuple qui y habite. L'action n'arrive réellement que sur la fin du roman, mais cela ne m'a pas empêchée de le dévorer. En effet, on comprend rapidement que le "mal" va faire son grand retours dans le royaume, et tous les "magiques" se préparent progressivement à cela.
Et puis en parallèle, on suit les jumelles dans leur apprentissage de la magie, c'est tellement frais, et c'est une lecture qui fait du bien ! Les deux jumelles sont très attachantes bien que totalement différentes, et malgré tout ce qui va les opposer dans cette histoire, leur amour sera plus fort que tout !
J'ai également adoré le personnage de la petite fée nourrice qui raconte l'histoire, dont je me suis senti très proche rapidement !

Concrètement, ce livre est une petite pépite de douceur, de féérie, d'aventure, et d'amour. Les personnages sont attachants, l'univers est tellement adorable, et je suis la preuve que cette histoire, bien que écrite pour les plus jeune, peut transporter les "moins jeunes" également !
La fin de ce premier tome laisse présager beaucoup plus d'action et de rebondissements dans la suite des aventures, et il me tarde de les découvrir !


↠ Une aventure féerique fascinante ↞

mercredi 18 octobre 2017

Exil chez les pas-passés - Mestr Tom et Niko



"[Illustration Politicien] Comment faire croire aux gens qu'ils vont gagner de l'argent en en piquant encore plus ?"



Auteur : Mestr Tom et Niko
Édition : Lune écarlate
Genre : BD fantastique
Sortie : 2017


Synopsis : "Les quatre enfants les plus terribles du monde des trépassés sont bannis dans notre monde. Ils découvrent comment vivent les vivants, les «pas passés» comme ces petits monstres nous surnomment. Les anges de lumière en profitent pour leur jouer un tour, le combat entre le monde de lumière et le monde des ténèbres commence. Les humains y survivront-ils ?"


Ma lecture 

Je remercie les éditions Lune écarlate ainsi que la plateforme Livraddict pour l’envoi de cette BD au format numérique. J’avais été plutôt intriguée par la couverture et le résumé, et j’avais envie de lire autre chose qu’un roman pour une fois. Je peux vous le dire immédiatement, j’ai été très déçue par cette BD.

Dans cette histoire nous allons suivre 4 enfants « morts-vivants » qui vont se faire bannir de leur monde et atterrir en pleins milieu d’une école de notre monde, où ils vont devoir s’adapter. 
J’avoue que ce synopsis me plait plutôt bien, car ils découvrent tout et ne comprennent pas grand-chose à notre fonctionnement, ce qui donne régulièrement des passages humoristiques.

D’ailleurs, le gros point positif de cette BD est l’humour. De nombreux passages et phrases m’ont fait sourire, certaines répliques sont vraiment drôle, et j’ai aimé la personnalité de ces enfants qui n’ont pas la langue dans leur poche. 

Cependant, c’est la seule chose que j’ai apprécié durant ma lecture, je m’explique. Cette BD est en noir et blanc, et cela a rendu ma lecture très compliquée. Je pense que ce genre de lecture est déjà moins désagréable sur papier, mais au format numérique ce n’était pas pour moi. 
Les illustrations sont assez simples et donnent un effet « brouillon » qui peut être apprécié, mais qui moi, m’a personnellement perdu dans ma lecture, car je n’arrivais parfois pas à reconnaitre les décors et je confondais certains personnages. J’avoue avoir même sauté quelques passages, lorsque la compréhension n’était pas au rendez vous.
Seulement quelques pages de la BD sont en couleur et à chacune de ces pages, je me rendais compte à quel point cela rendait la BD plus sympathique à mes yeux.


En conclusion vous l’aurez compris, je n’ai pas vraiment apprécié cette BD, qui se veut pourtant drôle, mais les illustrations m’ont vraiment bloqué durant ma lecture. Peut-être que la BD en papier est plus agréable à lire, mais je ne pense tout de même pas lire la suite de cette saga.

↠ Une déception pour cette BD ↞

mardi 17 octobre 2017

Au crépuscule et après - Raphael Panarisi

"La chute fut longue, interminablement longue. Puis le choc fut rapide. Et brutal."



Auteur : Raphael Panarisi
Édition : H.Tag
Genre : jeunesse fantastique
Sortie : 2017
Nombre de pages : 123

Synopsis : "Après l’accident qui a plongé sa sœur dans un coma profond, Flavien découvre un monde magique sous un lit d’hôpital. Une brume inquiétante y ravage le Royaume et une princesse endormie dans cet univers lointain pourrait bien être la Clé qui lui permettrait de sauver sa sœur.

Le jeune garçon, accompagné d’une étrange créature, se lance alors dans une quête épique et onirique, parsemée d’aventures et d’énigmes, afin de défaire Le Scarifié, être maléfique dont les cicatrices reflètent les cauchemars les plus sombres, et libérer le Royaume de l’En-Dessous, dont les territoires sont partagés entre la Lumière, l’Ombre, et le Crépuscule.

Sans le savoir, il voyagera à travers certains classiques de la littérature comme Alice au pays des Merveilles, L’Histoire sans fin, ou encore Le Magicien d’Oz."


Ma lecture

Je remercie tout d'abord les éditions H.Tag pour l'envoi de ce petit livre jeunesse. Ne connaissant pas l'auteur, j'étais ravie de le découvrir, et de pouvoir plonger dans l'histoire sans même connaitre le résumé. J'avoue avoir été surprise par la longueur de l'histoire à la réception, puisque le livre fait un peu plus d'une centaine de pages.

Dans cette histoire, nous allons donc suivre un adolescent, Flavien, qui veille sur sa sœur à l’hôpital, dans le coma depuis un accident. Puis, attirée par une petite créature verte, il découvre un monde magique en dessous du lit d’hôpital. On notera facilement la référence à de nombreux contes de notre enfance pendant cette lecture, notamment ici, une référence à Alice au pays des merveilles.

Vous l'aurez compris, ce livre est très court, voir même trop court. Il s'agit en effet d'un livre jeunesse, mais j'aurai apprécié un peu plus de pages, pour nous permettre de nous immerger davantage dans l'histoire. Quoi qu'il en soit, j'ai dévoré ce livre. Il se lit très facilement et l'intrigue est plutôt captivante et intéressante

Nous suivons donc Flavien qui se retrouve avec le sort du royaume de l'en-dessous sur les bras, mais qui semble étrangement lié avec sa vie réelle, appelée l'au dessus.
De nombreux rebondissements font alors leur apparition, on découvre les méchants du royaumes et les complots, et nous apprenons à découvrir les personnages, malgré la rapidité du récit. Flavien se révèle être un jeune homme courageux et intelligent, qui aime faire fonctionner ses méninges.


La fin m'a globalement conquise, et même si je présageais une fin de ce style, je n'avais pas réellement vu venir celle ci, ce qui m'a beaucoup plu vous vous en douterez.

J'aurai tout de même vraiment aimé avoir plus de passages descriptifs sur le royaume car je me rend compte à la fin de ma lecture que je ne le visualise que très peu, ce qui est fort dommage. 

Concrètement, Je pense que cette lecture est parfaite pour un public jeune, qui se régalera de cette aventure intrigante, mêlée à un brin d'humour à certains moments ! Si vous êtes friand du genre littéraire jeunesse vous pouvez également vous lancer, c'est mignon et pas prise de tête, mais attention à la potentielle frustration du manque de pages !

↠ Un petit jeunesse très sympa ↞